Accueil > Les candidats > Boite à Outils : Conseils pour votre CV, entretiens

 

LA TRAME DE VOTRE ENTRETIEN

 

Voici quelques conseils utiles donnés aux recruteurs et dont vous pouvez tenir compte en tant que candidat… ou recruteur :

Il est important de bien préparer votre série d’entretiens d’embauche. Le mieux est de préparer une trame d’entretien qui pourra vous servir pour chaque candidat et qui vous permettra de comparer les candidats entre eux. De plus, vous gagnerez du temps lors de l’entretien et la trame vous aidera à vous faire une Idée précise du candidat et de l’adéquation de son profil avec le poste proposé. La trame doit vous guider tout au long de l’entretien et vous permettre de ne rien oublier. Plusieurs paramètres doivent être évalués.

 

« Souciez-vous de savoir si le candidat à fait un bon voyage et à trouvé le lieu du Rdv sans aucune encombre. Remerciez le d’être venu.
Présentez-vous : qui êtes-vous quel rôle jouez-vous dans la société et dans le recrutement.
Vous pouvez à ce moment lui présenter l’entreprise (mais ce n’est pas forcement obligatoire de rentrer dans les détails !)
Rassurez le candidat le déroulement de l’entretien :

Vous êtes ici pour tel poste
L’entretien va durer tant de temps (les différentes phases) et les étapes suivantes du recrutement.

Rentrer dans le vif du sujet en demandant au candidat pourquoi il a postulé sur votre offre (cela vous montrera sa motivation et son degré de réflexion)
Ensuite en fonction des questions que vous devez préciser au vu de la grille d’analyse de CV vous pouvez aller vers :

  • Sa formation
  • Son expérience professionnelle (Dans l’ordre inverse de la chronologie, c’est à dire du plus proche au plus loin… C’est plus dur de « broder » dans ce sens là, si il a comblé un trou il y a de fortes chances qu’il l’oublie !).
  • Ses connaissances
  • Ses manques

Durant l’entretien le recruteur peut utiliser des questions pièges présentées ci-dessous.

Pour analyser les éléments moins concrets comme le management, l’esprit d’équipe…
Si il n’y a aucune indication dans l’offre, vous pouvez lui demander ses prétentions.
Si le candidat est imprécis, n’hésitez pas à le couper pour lui demander des explications, si il s’égare, posez lui une nouvelle question.

 

Notez dans la grille d’entretien les éléments de son comportement :

Expressions corporelles et linguistique , Tics verbaux ou gestuels: ils peuvent montrer une gêne ou un stress
Regard fuyant (tout le temps ou sur certains sujets abordés)
Agressivité (cela arrive de plus en plus !)
Droit , avachi, les jambes tournées vers vous ou vers la porte.
La présentation.

En fin d’entretien demandez-lui si il a des questions. (si celles ci ne portent que sur les avantages et les congés…!!!)
Demandez lui ce qu’il a retenu de l’entretien et du poste en trois phrases… Là vous aurez des surprises !
Dites lui quand vous lui donnerez une réponse et comment (courrier, téléphone, mail…)
Raccompagnez-le et remerciez le de sa venue.

 

Même si un candidat vous semble LE CANDIDAT, voyez toujours tout le monde ET avec la même « attention ».

 

Les questions pièges

Voilà certaines questions que vous pouvez glisser dans le cadre de l’entretien. Certaines peuvent être déstabilisantes pour le candidat.
Même pour des postes avec de la pression ou soumis au stress, n’oubliez pas que le but de l’opération n’est pas de destabiliser le candidat, donc alternez les différents types de questions pour rester dans un entretien « convivial ».
Nous ne vous dirons pas quoi « penser » des réponses données aux questions, mais en règle générale, méfiez-vous des réponses ou des gens qui :
Font toujours référence à un passé lointain, reportent toujours la faute ou la raison d’un échec sur les autres, dénigrent les anciens employeurs
tournent autour des avantages sociaux, ne vous regardent pas dans les yeux, ne peuvent rien vous dire sans lire leur CV.

 

Pourquoi avez-vous choisi de faire ce métier ?

Le candidat devra vous expliquer son cheminement de projet :
découverte du métier, comment, pourquoi…
rencontre avec un conseiller d’orientation ou pas ? rêve de faire cela (attention !!!)

Parlez-moi de vous !

A cette question le candidat devra vous faire préciser si vous parlez du professionnel ou du personnel.
Dans les deux cas voyez si le candidat aborde uniquement le professionnel ou si il parle de problèmes familiaux, existentiels ou personnels.

Quels sont vos défauts et vos qualités ?

La plupart des candidats connaissent la question et la préparent, donc voyez l’originalité des réponses, en dehors des « tatillons, pointilleux, trop persévérant »  ou autres défauts pouvant être pris à double tranchant.

N’êtes-vous pas un peu jeune pour le poste ?

A la réponse vous pourrez apprécier la maturité.

N’êtes-vous pas un peu top confirmé pour le poste ?

Si le problème est lié à une activité fatigante ou à un rythme soutenu d’horaire et de stress, justement il aura l’habitude de cela. Voyez les arguments apportés… Attention aux lois anti-discrimination !

Vous avez souvent changé d’entreprise, nous recherchons quelqu’un de stable :

Une carrière peut-être faite de CDD ou d’intérim. Voyez si l’explication est bonne !

Le problème c’est que vous ne connaissez pas (telle ou telle chose ) :

Là c’est à vous de voir… Si le critère est vraiment éliminatoire… Mais dans ce cas pourquoi l’avoir convoqué ?

Vous avez souvent travaillé seul… êtes-vous sûr de pouvoir travailler en équipe ?

Rien ne prouve qu’un travail en équipe réussi en garantisse un autre (l’équipe rentre en ligne de compte!). Rien ne prouve non plus qu’une personne ayant travaillé seule ne puisse pas travailler en équipe.

Pourquoi êtes-vous au chômage depuis si longtemps si vous êtes compétent(e) ?

Cette question est très déstabilisante, surtout si effectivement le candidat est au chômage depuis longtemps ! Utilisez-la si le CV comporte des trous. A vous de voir en fonction des réponses.

Avez-vous d’autres propositions ?

La plupart du temps la réponse ne compte pas car elle est fausse. Par contre sur des profils « uniques » ou « rares » méfiez-vous tout de même, dans ce cas là (rare je vous l’accorde) c’est le candidat qui choisira son entreprise.

Rappelez-moi quels étaient les critères de l’offre ?

Cette question perdra immédiatement les « touristes » !

Vous croyez que notre entreprise peut vous offrir des perspectives de carrière intéressantes ?

Vous pourrez voir si le candidat à une vision à long terme sur sa carrière… La réponse pourra aussi vous indiquer si vous allez le perdre… ou si il voudra votre poste !!!

Que connaissez-vous de notre entreprise ?

Cette question perdra immédiatement les « touristes » !
Si le candidat vous donne trop d’informations, voir des informations sensibles, savoir si c’est un fouineur, ou si votre communication ou votre site internet n’en disent pas trop… Pensez aux concurrents !

Vous nous semblez habiter beaucoup trop loin de l’entreprise !

C’est quoi trop loin pour vous !

Vous n’avez pas obtenu votre diplôme. Pourquoi ?

Pour un jeune cela peut être gênant, mais l’expérience peut compenser.

Le travail exigera une grande disponibilité, cela ne vous pose pas de problème ?

C’est quoi pour vous la disponibilité ?

 

Conseils pour la rédaction de votre CV

Le CV est un des éléments clés de la réussite de vos candidatures, et pourtant les bases pour rédiger un bon CV ne sont pas toujours respectées. Les 5 règles d’or pour bien rédiger son CV.

 

Soyez honnête : Les recruteurs sont unanimes, de nombreux candidats n’hésitent pas à mentir dans leur CV, or certaines des informations présentes sont très facilement vérifiables : votre niveau de langue ou encore vos expériences en stage. Il faut savoir que certains recruteurs n’hésitent pas à contacter vos anciens employeurs.

 

Harmonisez votre CV : Les recruteurs nous disent ne pas passer plus de 30 secondes par CV, la forme a donc une importance capitale. Par conséquent, soyez attentif à l’harmonie de votre CV qui donnera immédiatement une impression globale positive au recruteur. Cet équilibre passe par le respect des règles de mise en page choisies, sur la totalité de votre CV : tous les titres de rubriques doivent avoir la même taille, les marges doivent être respectées ainsi que les formats de date ou l’utilisation d’une police particulière (normal, gras, italique) et enfin les espaces entre les différents paragraphes doivent rester inchangés.

 

Relisez-vous! Cela parait évident, et pourtant trop de candidats négligent cette étape indispensable et laissent passer des coquilles ou des fautes d’orthographes. Les recruteurs sont clairs : à la moindre faute le CV file directement à la poubelle.

 

Soyez complet : Autrement dit, ne laissez pas de trou dans la chronologie de votre CV. Pour le recruteur, la moindre absence dans votre CV sera interprétée comme un point suspect, comme un élément que vous chercheriez à cacher. N’hésitez donc pas à mentionner une année sabbatique ou une période de ré-orientation en veillant bien à la valoriser.

 

Soyez concret : Plus vous expliciterez vos affirmations avec des exemples concrets et tangibles, plus vous aurez de chance que votre candidature soit retenue. Pour chacune de vos expériences, faites figurer par exemple la taille du chiffre d’affaires, l’effectif de la structure que vous avez géré ou encore l’impact  de vos actions. Par exemple : A la tête d’une équipe de 5 personnes, avec un CA à gérer de 3,2 millions d’euros.